Articles de presse 60 Millions

87 % des accidents sur les trottoirs impliquent un véhicule motorisé, selon Christophe Najdovski, l'adjoint à la mairie de Paris chargé des déplacements

A Paris, tolérance zéro pour les deux-roues circulant sur les trottoirs.

"La mairie de Paris promet de traquer les deux-roues circulant ou stationnant sur les trottoirs. Les amendes vont se multiplier (source leparisien.fr)".

"Le préfet de police prône lui aussi « la politique de la tolérance zéro ». « La circulation sur les trottoirs est inadmissible au regard de la grande vulnérabilité des piétons », martèle Serge Boulanger, le représentant du préfet de police (source leparisien.fr)". LDDP : ce qui veut dire que la circulaire de 2008 prônant la tolérance du stationnement des deux-roues motorisés sur trottoirs est abrogée, alors que nous l'avions attaquée, en vain, auprès du Tribunal Administratif de Paris, puis en appel :  http://www.pietons.org/stationnement-2-roues-sur-trottoirs-view-28-9.html

Ces différents facteurs (stationnement et circulation des deux-roues et autres engins de déplacement personnel) engendrent des accidents dont les victimes sont les piétons et autres usagers vulnérables du trottoir, à quoi il faut ajouter le sentiment d’insécurité que ressentent ces usagers, sentiment générateur d’anxiété.

Enfin un discours responsable du Préfet de Police, que s’est-il passé pour constater un tel revirement ?

L'impact de la médiatisation exceptionnelle en 2017 de notre association nationale "Les Droits du Piéton" aurait-il eu une influence auprès de l'autorité municipale de ville de Paris et la Préfecture de Police en les incitant à agir pour enrayer l'ampleur du phénomène ? Sans oublier nos interpellations directes (lettres, Tribunal Administratif de Paris) auprès de ces autorités et notre communiqué de presse de janvier 2017 sur le sujet de l'encombrement des trottoirs.

A Paris, nous commençons à voir fleurir le stationnement sauvage des vélos en libre-service, de nouvelle génération (Free-floating), géolocalisables, leur permettant ainsi de stationner n'importe où.

Qu’est-ce que le free-floating ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de systèmes de vélos en libre-service.

La différence avec les Velib à Paris, Cyclocity, Veloway, Velov et autres, ailleurs, c’est qu’ils sont géolocalisés et qu’on peut les abandonner où on veut sur la voie publique. Notamment sur les trottoirs !!!

Bien évidemment, nous saluons l'intention de la ville de Paris, la Préfecture de Police de Paris, à prendre en compte la représentation des piétons, et la prise de conscience de la gêne considérable qu'ils subissent (personnes à mobilité réduite, déficients visuels et auditifs, parents avec poussettes, personnes âgées...), et surtout à vouloir résoudre ce phénomène dans le courant de l'année 2018. Notre association ne manquera pas d'en suivre l'évolution.

Maintenant, nous invitons les élus des collectivités territoriales de France à s'inspirer de la volonté de la ville de Paris à endiguer ces nuisances.

Lire l'article du journal leparisien.fr

La grande pagaille des vélos en libre-service à Paris

 

Le vandalisme a porté un coup fatal aux vélos verts :

Source journal le parisien du lundi 26 février 2018